Focus sur notre partenaire local, APEPF

Focus sur notre partenaire local, APEPF

L’Association pour la Protection de l’Enfance et la Promotion de la Femme (APEPF) est une association burkinabé créée en 2005 dans le but de contribuer à l’insertion sociale des enfants en situation particulièrement difficile, de développer l’esprit d’initiative des femmes démunies par la mise en place d’activités génératrices de revenus (AGR) et de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la femme en zones rurale et urbaine. 

Une femme membre d'APEPF devant l'association

Une femme membre d’APEPF devant l’association


Elle est présidée depuis 2009 par Alice OUEDRAOGO diplômée d’études en finance et comptabilité. A ce jour, l’association a pour principaux partenaires, outre AFRIKA TISS, l’association italienne IOMONDO (www.iomondo.org) et l’association française FASO-LEMAN (fasoleman-unblog.fr). L’association regroupe 65 femmes qui sont divisées en 5 sous-groupes : le tissage; la vente du bois; la fabrication et la vente du savon; la sensibilisation contre les maladies (paludisme, médicaments de la rue, la planification familiale, etc…); l’éducation et les parrainages des enfants. Le groupe consacré au tissage compte 20 femmes. Cette activité est considérée comme leur activité principale. L’association les aide à trouver des marchés pour écouler les produits, mais les femmes essaient aussi de trouver des clients par leurs propres moyens. Les femmes tissent pour l’essentiel chez elles sur des petits métiers à tisser de 30 à 40 cm de large.

Alice Ouedraogo devant les locaux de l'association APEPF

Alice Ouedraogo devant les locaux de l’association APEPF


Témoignage d’Alice OUEDRAOGO, la présidente d’APEPF, concernant la situation des femmes tisserandes membres de l’association : « En général, elles ne gagnent pas grand chose sur cette activité. Aussi, comme les ventes sont périodiques elles ne sont pas en mesure de se constituer une épargne. Par ailleurs, les difficultés qu’elles rencontrent dans l’approvisionnement de la matière premières sont énormes. Du fait de leur incapacité à commander des quantités importantes de fils, elles sont considérées  comme des acheteuses au détail, ce qui constitue un gros handicap.  L’accès aux fils de coton est devenu de plus en plus difficile. »

———————————————————————————

Historique

De 2005 à 2007 : mise en place d’un système de microcrédit et  développement d’une activité génératrice de revenus, la vente du bois.

2007 : parrainage de 2 enfants de l’école primaire –  à ce jour, 62 enfants sont pris en charge par l’association dont 15 collégiens –

2008 à 2009 : démarrage de l’activité de la vente de savons.

2010 : démarrage des activités de tissage.

2013 : démarrage d’une banque de céréales pour renforcer la sécurité alimentaire des ménages.

SHARE IT:
Copyright 2015 © TISS&TIK | Tous droits réservés | Designed by UnGentilhomme